Notre activité


Marc Sangnier, Le Sillon, Bierville…


Qui de nos lecteurs ne connaît le domaine de Bierville, avec son « château », devenu le centre de formation syndicale de la CFDT ? Ce que l’on connaît moins, c’est tout le passé historique qu’il représente.

Marc Sangnier, né en 1873 d’une famille bourgeoise catholique, se manifestera très tôt pour que l’Église sorte de son carcan. Il invite des ouvriers et se lance dans l’éducation populaire. En 1894, il fonde avec son ami Paul Renaudin le journal Le Sillon, qui prendra une ampleur considérable en plein conflit Église-État.

Il rejette tout paternalisme patent chez certains « catholiques sociaux ». Il crée des coopératives, les auberges de la jeunesse française. Député, il soutient ou initie des lois sur le repos dominical, le travail de nuit des femmes, et invite au développement du syndicalisme. Il léguera son château à la CFTC d’alors.

Pacifiste convaincu, il organisera à Bierville en 1920 des camps de la paix qui rassembleront des milliers de jeunes français et allemands. Fernand Buisson, laïc, président de la Ligue des droits de l’homme, lui prêtera main-forte. Pierre Mendès France viendra à ces rassemblements. C’est peut-être autour de ces coups d’audace que la CFTC, tout comme l’Europe, a commencé sa construction.

Le domaine de Bierville vendu par les descendants de Marc Sangnier à la CFTC de l’époque (photo Bernard Verwée)